Le minutier de Jacques Vuaroquier, notaire à Pierrefonds (1603-1637)

Les minutes des actes passés devant Jacques Vuaroquier, « notaire héréditaire royal juré en la chastellenie et prévosté de Pierrefonds, en la résidence dudit lieu » sont conservées aux Archives Départementales de l’Oise, sous la forme de trois liasses de documents en bon état, dont les cotes et les dates extrêmes sont les suivantes: 2E58/19(1603-1615), 2E58/20 (1616-1625), 2E58/21(1626-1637). Ces documents font partie du volumineux minutier notarial de Pierrefonds, constitué de plus de 270 liasses d’archives, couvrant une période allant de 1584 à 1903 (avec une lacune de 1809 à 1868).

Il y avait à Pierrefonds au début du XVIIè siècle deux autres études de notaires, dont les seuls traces sont des copies d’actes conservées dans plusieurs fonds intéressant Pierrefonds. La première était l’étude d’Antoine Gosset (que les documents qualifient souvent de « procureur es sièges royaux » et parfois de « tabellion royal juré en la châtellenie de Pierrefonds »). Gosset avait semble t-il succédé à son beau-père Jacques de Boursezel, décédé à Pierrefonds le 21 mars 1602; la deuxième étude était celle du notaire François Vuaroquier, dont on ne sait absolument rien. Dans les environs, les études notariales les plus proches étaient celles de Bonneuil en Valois (dont les archives sont perdues) et Crépy-en-Valois au sud, celle de Béthisy-Saint-Martin à l’ouest, celles de Compiègne au nord, d’Attichy et Vic sur Aisne au nord-est et celles de Villers Cotterêts et Coeuvres à l’est. L’étude d’Hautefontaine n’a été créée que beaucoup plus tard, à la fin du XVIIè siècle.

Jacques Vuaroquier était l’un des trois fils de Jean Vuaroquier, marchand à Pierrefonds, décédé avant 1597, lui même fils de Toussaint Vuaroquier, aussi marchand à Pierrefonds. La famille est ancienne dans la région: dans les déclarations de cens portées au cartulaire des Célestins de Saint Pierre en Chastres en 1521 figurent Pierre Warocquier, de Cuise, et Jean Warocquier, de la Faloise, paroisse d’Attichy. Si les Vuaroquier étaient des marchands, ils ont également des fonctions de justice et de droit au début du XVIIè siècle : Jean et Toussant Vuaroquier sont aussi mentionnés comme procureurs, respectivement en 1602 et 1622.

Après plusieurs années passées comme clerc de Denis Legrain, notaire à Attichy, il est fort probable que Jacques Vuaroquier ait succédé à Georges Moufflart, notaire dont on ne sait quasiment rien, et dont les minutes ne sont pas conservées (marié à Catherine Vuaroquier, il était peut-être l’oncle de Jacques). Moufflart avait semble t-il quand à lui succédé à Jean de la Croix dont une cinquantaine de minutes datées de 1584 et 1585 sont conservées avec la première liasse des archives Vuaroquier. Dans les premières années de sa pratique, Jacques Vuaroquier était assisté des clercs Pierre Maufflart, Toussaint Vuaroquier et Jean Mariage, qui signent régulièrement des documents.

Jacques Vuaroquier s’était marié à Pierrefonds le 30 janvier 1606 avec Marie de la Porte, d’une famille de marchands dont certains membres avaient accédé à la noblesse. Marie de la Porte donna à Jacques Vuaroquier plusieurs enfants, dont Henri, Jacques, Jérôme et Laurent. Jacques Vuaroquier était également procureur et posséda également à la toute fin de sa vie l’office de garde des sceaux royaux de la châtellenie de Pierrefonds, suite au décès de Nicaise de Billy, qui possédait cet office. Le registre des sépultures de l’église de Pierrefonds est lacunaire pour la première moitié du XVIIè siècle et nous ne connaissons pas la date précise du décès de Jacques Vuaroquier, qui a eu lieu pendant l’hiver 1637-1638. C’est son fils Laurent qui lui succéda, et signa son premier acte au début de mars 1638. Son autre fils Jacques devint également notaire, à Ambleny. La descendance de Jacques Vuaroquier compte un membre célèbre en la personne du chimiste Laurent Antoine Lavoisier.

La première minute est datée du 13 janvier 1603, la dernière du 20 octobre 1637. Le nombre de minutes conservées, très variable selon les années, est relativement peu important: la moyenne est d’environ vingt actes par an, pour un total de 676 actes identifiés. On peut donc penser que le minutier est largement lacunaire, d’autant plus que les minutes de nombreux actes dont il existe des copies conservées dans d’autre liasses aux Archives Départementales de l’Oise (archives de la fabrique de l’église de Pierrefonds, archives du prieuré de célestins de St Pierre en Chastres, …) ou aux Archives Nationales (archives de l’apanage d’Orléans) sont en déficit dans le minutier.

Une très grande majorité des documents concerne des villages situés à une distance maximale d’environ 10 km de Pierrefonds, dans un faisceau limité allant du nord-est au sud-est du village : les villages dont le terroir est immédiatement voisin du terroir de Pierrefonds: Cuise, St Etienne, Retheuil, et un second groupe constitué des villages de Couloisy, Croutoy, Chelles, Hautefontaine, Mortefontaine et Taillefontaine. Certains habitants de villages un peu plus éloignés, comme Jaulzy, Courtieux ou Montigny Lengrain, faisaient également partie de la clientèle de l’étude. En revanche, aucun acte ne concerne des habitants de Saint-Jean-aux-Bois et Vieux Moulin, villages de la forêt jouxtant Pierrefonds au nord, qui ne faisaient pas partie de la châtellenie de Pierrefonds.

La plupart des actes étaient rédigés dans l’étude de Jacques Vuaroquier (« en l’hostel du juré »), dont on ignore l’emplacement. D’autres chez les contractants, en fonction de leur qualité, de la typologie et de l’importance de l’acte à rédiger. Il lui arrivait peut-être de tenir une permanence au bac qui permettait de traverser l’Aisne entre Croutoy et Attichy, où deux actes sont rédigés entre 1605 et 1606.

Ci-après une liste des documents présentant un intérêt particulier conservés dans le minutier :

Lieux

  • 1604 — vente de la maison du Mont de Cuise, et des terres, héritages et droits en dépendant, par Charles de Neufville, maréchal à Cuise, époux de Jeanne de Pinon sa femme, Nicolas de Beugin demeurant à Crépy en Valois, et Antoinette de Pinon sa femme, Marguerite de Pinon, veuve de feu Antoine Bourdon, demeurant au Mesnil, paroisse de Cuise, Catherine de Pinon, veuve de feu Jean Mahon, demeurant à Haramont, lesdits de Neufville, Beugin se portant fort de Françoise de Pinon, veuve de feu Olivier Marchant, demeurant à Couloisy, Rémy Osselin, laboureur à Cuise, comme tuteur et curateur de Nicolas Osselin, son fils, de lui et de défunte Jeanne de Pinon, au profit de Nicolas Bondené, prêtre curé de St Martin de Cuise et Pierre Hirault, laboureur à Montigny Lengrain, pour 300 livres. [ (…) une maison, chambre basse, chambre haulte, grenier dessus, de fond en comble, couverts de tuiles, deux caves, chapelle devant la porte, colombier aussi couvert de tuiles en partie grange étables à chevaux et bestiaux, cour, jardin, clos de vignes, à présent en savart, le lieu et pourpris comme il se comporte; icelle maison et lieu appelé vulgairement le monct de Cuise où souloient demeurer défunts Baptiste de Pinon vivant écuyer et damoiselle Lucye de Lannoy sa femme (…) ].

Testaments

  • 13.04.1617 — Testament de Antoine Véron, prêtre curé de Pierrefonds. 
  • 04.03.1621 — Testament de Pierre Melaye, prêtre curé de Retheuil.
  • 07.09.1622 — Testament de damoiselle Suzanne de Vassaulx, femme de Georges de Crestien, écuyer, seigneur de Villeneuve, demeurant aux Crouttes, paroisse de Montigny Lengrain.
  • 15.10.1623 — Testament de Françoise Lefébure, femme d’Adrien Laclocque, manouvrier.
  • 30.08.1624 — Testament de Françoise Delaporte, veuve de Guillaume Crestien, âgée de 86 ans., demeurant à Jaulzy (nota: ne fait pas à proprement parler partie du minutier, il s’agit d’un testament enregistré par François Tempeste, curé de Jaulzy)
  • 06.09.1625 — Testament de Anne Crestien, veuve de Claude de Hesselin, écuyer, seigneur de Branges, demeurant à Jaulzy.
  • 26.01.1628 — Testament de Mahieu de la Bruière, laboureur à Couloisy.
  • 10.05.1628 — Testament de Guillaume de Villepeau, écuyer, seigneur de Villandon, demurant à Breuil.
  • 12.06.1630 — Testament de Balthazar Arondel, prêtre curé de Breuil et Trosly, demeurant audit Trosly.
  • 16.10.1630 — Testament d’Antoinette Dubarle, femme de Simon Desnoye, laboureur à Montigny-Lengrain.
  • 04.02.1632 — Testament de  Pierre Patin, prêtre doyen du doyenné de Viviers et curé de St Etienne.
  • 13.01.1634 — Testament de Jean Comptant, manouvrier demeurant au Baudon, paroisse de Pierrefonds.
  • 20.02.1634 — Testament de Madeleine Pot, veuve de feu Pierre Caron, demeurant à Roilaye, paroisse de St Etienne.
  • 18.05.1634 Testament de Jean Mouret, religieux de St Pierre en Chastres.
  • Testament de damoiselle Antoinette de Fontaine, femme de Nicolas de Brion, chevalier, seigneur de Roy St Nicolas, Bérogne, Thimet, Roeuves, Taillefontaine et Mortefontaine en partie, demeurant à Roy St Nicolas.
  • 23.10.1635 — Testament de Nicolas Picart l’aîné, âgé de 75 à 76 ans, et Jeanne Somareille sa femme, âgée d’environ 72 ans, demeurant à Pierrefonds.
  • 07.12.1635 — Testament de Pierre Varlet, curé de Croutoy.

Féodalité

  • 15.10.1605 — Bail à surcens de la moitié de la grande maison de Fontenoy et bail du fief de Bournonville, relevant de la seigneurie de Montgobert, par honnête personne Jacques de Vienne, sergent royal au bailliage de Valois, châtellenie et prévôté de Pierrefonds, soi faisant et portant fort de Marie Thonnelier, sa femme, au profit d’honorable et sage homme Raoul de la Porte, licencié es droit et avocat en la cour de Parlement à Paris, demeurant de présent à Pierrefonds, pour 18 livres et 15 sols de surcens annuel et perpétuel payable le jour de la St Rémy . [ (…) Moitié du corps d’hostel de la grande maison de Fontenoy, grange estable attenant cour cave jardin pourpris à prendre du costé vers les héritiers Toussainct Couppet ledit lieu et pourpris comme il s’estend et comporte divisé et partagé à l’encontre de Jehan de Vienne à qui appartient l’autre moictié dudit corps d’hostel et lieu (…) déclaré au contrat de vendition et partage faict et passé par lesdits de Vienne pardevant de Henault tabellion le septiesme jour de may mil six cent deux (…) item le droit de fief, cens et surcens du fief de Bournonville sciz et scitué audit Pierrefonds (…) au bail à surcens faict à deffunt Jean Serouille par damoiselle Louise de Vaucorbel vefve de feu Jean Redoubte passé pardevant Laurent Dubour notaire le douziesme de novemebre mil cinq cent sept (…) déclaré au partage entre Nicolas Redoubte et Gabriel Cottyer, Arthur et Antoine de Queutel escuiers, Jacques de Breuisle, tuteur des enfants de Nicolas le Roux et Nicole Redoubte, tous héritiers de défunt Arthur Redoubte vivant escuier (…) ]
  • 16.04.1611 — Donation du fief de Lalain à Rethondes par Pierre Guyot, laboureur à Attichy, au profit de Pierre, Jean, Guillaume et François Prieur, enfants de Arthur Prieur et Jeanne Malasseur, petits enfants de Louise Mouret, remariée à Pierre Guyot, et mère deladite Malasseur.
  • 15.06.1611 — Vente d’une partie du fief de Bournonville par honorable homme maître Sulpice Champion, procureur du roi en la châtellenie et prévôté de Pierrefonds, y demeurant, au profit de noble homme Raoul de la Porte, prévôt de Clermont, y demeurant.
  • 02.09.1619 — Déclaration pour un fief sis à Chelles par Sulpice Champion, procureur du roi à Pierrefonds, Isaac Gacher, avocat en parlement à Paris, époux de damoiselle Marie Darsonval, en son nom et comme héritière de Simon Darsonval, écuyer, seigneur de Bérogne et du fief de la Follye.
  • 20.03.1623 — Acte de souffrance concernant un fief à Mortefontaine et le moulin de Marival, par Suzanne de Lézine, veuve de feu honoré seigneur Antoine de Lézine, sieur du Mont St Martin, y demeurant, comme ayant la garde noble de Louis de Lézine, écuyer, sieur de Mortefontaine, après la saisie faite par Pierre de Foucault, prieur commandataire du prieuré St Sulpice de Pierrefonds.
  • 08.12.1625 — Accord concernant le fief de la Tranchée, situé dans la basse cour du château de Pierrefonds, entre Raoul de Vienne, écuyer, seigneur du Grand Autreval de Pierrefonds, y demeurant, et François Leclerc, avocat en parlement, et damoiselle Marguerite de Vienne sa femme, de présent demeurant audit Pierrefonds.
  • 2.08.1626 — Vente de la moitié d’une maison appelée le fief de la corne de cerf par vénérable et discrète personne maître Octavien le Vasseur, étudiant en théologie à l’université de Paris, étant de présent à Attichy, au profit de honnête personne Louis Berra, lieutenant en la justice d’Attichy.
  • 9.03.1627 — Vente d’une portion du fief de Warsy par honnête personne Louis de la Porte, marchand à Jaulzy, époux de Marie Dumont, au profit de Louis de la Porte, écuyer, sieur de Champbaudon, Brange et Haucourt à Pierrefonds, et de Vuarsy en partie, demeurant à Sainte Croix, bailliage de Vermandois, venant de la succession de feu honnête personne Louis de la Porte et Simone de Montigny, sa femme, ses aïeux.
  • 28.02.1630 — Accord concernant le fief de la Verrière, à Taillefontaine, entre Charles de Cacquerel, écuyer, fils de défunt Antoine de Cacquerel, sieur du lieu depuis 20 ans, vivant écuyer, seigneur de Taillefontaine en partie, et de damoiselle Suzanne Dupuis, ses père et mère, en son nom et portant fort des ses frères et soeurs enfants de ladite damoiselle Dupuis sa mère, d’une part, et Guillaume Lhermitte, curé de Taillefontaine, concernant le fief de la Verrière.

Une réflexion au sujet de « Le minutier de Jacques Vuaroquier, notaire à Pierrefonds (1603-1637) »

  1. David

    Bonjour,
    Vous parlez de Marie DE LA PORTE issue d’une famille de marchands mariée à Jacques VUAROQUIER..D’où le tenez vous? Je cherche à remonter la généalogie de Marie, ses parents, ses ancêtres, leur vie..Je bloque depuis des années..:-( Mes enfants descendent de ce couple..Merci

    J'aime

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s